Xcuse my Frenglish

Petit webzine bilingue (ou presque)

César, Oscar & the suitors_les soupirants (EN & FR)

be-dramatic-and-keep-acting-1.png kirklandownlibrary dot org

 

oscars commeaucinemadotcom
Each and every year, there seems to be a season of prices and awards. From music to movies through theater, each corporation is celebrating its best workers… or the ones who delivered the expected marketing and lobbying job. Come on, you know it’s true, especially for the Oscars. Try to win one without embracing the path you are supposed to follow, the hands you are supposed to shake, the bows you’re expected to do, the media marathon that’s needed. How mind-blowing your performance was finally weighs way less in the scale.

Smile, be kind, say the appropriate things, go to all these shows and you substantially enhance your chances to win the little golden statuette. Winning an Oscar seems like a work on its own, enough to make you forget you’re an actor. Beyond the scandal that burst this year (share of minorities non-white nominees to the Oscars being dramatically close to none), I’d like to ask the question of acting in its quintessence. What makes an actor a great actor, or what does not make an actor a great one? I will not scope the different acting approaches, the pros and cons of one method vs the other. I’d simply like to share some thoughts with you, and invite you to think together.

quote-the-most-important-definition-of-an-actor-the-job-of-the-actor-is-to-serve-the-writer-kevin-spacey-129-22-33 azquotes dot com

1. What’s acting?
Acting is performing a part in a story. Sooooooo… to be a good actor, memory skills put aside… the actor should embrace totally his role, get the psychology of the character, and deliver the right amount of emotion. That’s where direction is super important. Nobody will say (and that’s a shame) that the director badly “directed” if the actor isn’t good on screen/stage. Now what if this result you are watching happened to be what the director intended it to be? Are you sure you want to blame the actor? If the actor can make suggestions, the decision lays in the director’s hands… ok also in the producers’ hands, now that’s another debate.

2. The physical transformation is often pointed and seen as a great “acting” job.
Emmmm, ‘scuze me, if I pull on and then lose 60 lbs, will I get an Oscar? With the yoyo effect, am sure I’d win a couple of these awards and that’s cool: I could use some books-holders 😉
This particular thing is really beyond my understanding. Actors would put their health in jeopardy for a part or a statue? When we have awesome prosthetic-makers (check Face Off to get an idea), CGI and that we can play with lights? Come on… doesn’t it sound a tad ridiculous?

Granted, a M. McConaughey or T. Hanks wouldn’t have been as credible as they were in their parts if they hadn’t lost as much as they did for the films Texas Buyers Club and Philadelphia.

 

This slideshow requires JavaScript.

However, there are actors who are just as skinny as these parts required them to be. Sure, not being super stars, selling the movie would have been a little tougher… Now in theory, if the story is good by itself, why would you need a star for? (Because it’s more a business than art, but shhhhhhhhh, don’t break yound hearts’ dreams!
For Shallow Hal, producers were smart enough to have a prosthetic made for G. Paltrow. Obviously, this doesn’t close the chapter of hiring an unknown perfect-looking-for-the-part (overweight) actress. if you’ve seen the film, you’ll tell me that it was way easier to use prosthetics (aaaargh).

G Paltrow Shallow Hal

Gwyneth Paltrow with David Smith and Tony Gardner helping her to put on her “body suit” on “Shallow Hal” filming

Honestly, the actor’s implication in the story, in terms of feelings, is more important than the way he looks, even if this helps him perform.

So an actor shouldn’t be too self-conscious: he is serving a story and should not care that much about how he looks. There are people around paid to make sure he looks the way his character has been imagined.

3. Filming conditions
Now what about shooting on location in the wild?
Ha! Here we go with this year’s Oscar winner L. DiCaprio in The Revenant. See, when you have a proper set, either on location or in a studio, and real people to interact with, your job is “normal”… and nicer than having to imagine the furniture elements and your partners (e.g. green screen). So ok, DiCaprio and the full cast & crew had to face freezing temperatures and challenging sets, now this helped their acting, didn’t it? They are not the 1st ones to have had to face the force and dangers of nature. Now they did it for a movie, for entertainment, when others do it to survive. Leo, the extreme filming conditions are not what would have had me vote for you. But you proved your talent ages ago and for all that you’ve achieved, and your talent, yes, you deserved to bring Oscar home 😉

4. Cry on demand
Should you think that crying on demand is a “must” for an actor, you’re super old school… There are make-up tricks that can be used. Keep your good mood and still bring us your character’s emotion!

5. Talent, work, success
There’s talent and there’s work. Being talented and relying on it to shine, being self-satisfied, will likely help you fall from your position, especially considering all the new hungry emerging talents. Keep on working on your skills, never settle, never.
Is stardom success? Nowadays, it kind of seems so. Of course, if you’re bankable, your face, your name will be everywhere, until audience gets an overdose, until your acting like a spoiled brat off stage has you banned from sets or until you take some impossible political position… or just think out loud in a very offensive way. That type of success is the most exposed and the most fragile.
Success can simply be to always have the chance to work, baring in mind that there are thousands of suitors waiting to live that fortune. For someone who’s passionated, this is already gold. If your goal is fame and a consistent substancial account, maybe should you reconsider your options.

6. Recognition
Of course, winning an award usually represents winning the respect of your peers, now remember what this actually became (with a few exceptions): a marketing and kiss-ass marathon (excuse my French). Acting? Yes it matters, yet not as much as doing what it takes at the right moment… Recognition of the greatest value will often come from the audience. This doesn’t mean you will or should become a superstar, but you’ll have genuine support, admiration and respect.

Acting-Class-Photo-Meryl-Streep actorboutique dot com


acting-banner robert baxt dot com

Chaque année apporte son lot de remises de prix et chaque corporation, de la musique au cinéma en passant par le théâtre, décerne des prix à ses « meilleurs ouvriers », ou ceux qui ont su le mieux se plier aux exigences lobbyistes et marketing. Ah non, vous ne me la ferez pas… Vous savez pertinemment que c’est une réalité, tout spécialement pour les Oscars. Essayez donc de gagner une de ces statuettes (convoitées) sans suivre le chemin conseillé, sans serrer les mains de ces personnes qui attendent que vous leur passiez un peu de cirage, sans ces courbettes qu’il vous faudra faire lors de réceptions, sans le parcours (marathonien) médiatique obligé. Souriez, soyez sympathique, dites les choses comme il se doit, allez à toutes ces émissions et vous augmenterez substantiellement vos chances de gagner la petite statuette dorée. La course à l’Oscar porte bien son nom et a de quoi vous faire oublier que vous n’êtes pas un athlète, mais un acteur. Au-delà du scandale de cette année (qui oublie fortement que les métiers du cinéma ne sont pas l’apanage des blancs-becs), j’aimerais vous inviter à réfléchir sur le travail d’acteur. NON, je ne vais pas vous faire une liste de “il faut/il ne faut pas” ni un comparatif des cours de comédie, faisons… différent !

Tous-les-oscars-du-monde tarulympique dot com

1. Être un acteur, ça veut dire quoi ?
C’est interpréter un personnage dans une histoire. Donc… pour être un bon acteur, les capacités mémorielles mises à part, l’acteur devrait totalement « entrer » dans son personnage, comprendre sa psychologie et restituer/transmettre la bonne dose d’émotion et c’est là que la mise en scène est importante. Il est bien dommage que personne ne blâme un metteur en scène pour un jeu d’acteur défaillant. S’il l’avait dirigé correctement, l’acteur aurait peut-être pu mieux faire. Mais peut-être que le résultat que vous regardez est la volonté finale du metteur en scène, alors pourquoi jeter la pierre à l’interprète ? Si l’acteur peut faire des suggestions, la décision finale concernant le rendu du jeux, la direction artistique, reste entre les mains du réalisateur… bon et manifestement, aussi un peu dans celle des producteurs, mais c’est un autre débat.

2. Les transformations physiques
Elles sont souvent mises en exergue et soulignées comme « un incroyable travail d’acteur. » Hummm… ‘scusez, vous me donnez un Oscar si je prends puis reperds 20 kg ? Avec l’effet yoyo, je serais alors bien placée pour en remporter plusieurs et ça tombe bien, j’ai besoin de trucs pour tenir mes bouquins 😉
Ces « jeux de poids » me dépassent, surtout compte tenu de l’existence de ces artistes experts És prothèses (regardez Face Off pour vous faire une idée), de l’imagerie générée par ordinateur et des résultats que l’on peut obtenir avec les lumières. A-t-on idée de jouer avec sa santé pour un rôle… OK je vous l’accorde, M. McConaughey ou T. Hanks n’auraient pu interpréter leurs personnages dans Texas Buyers Club et Philadelphia sans perdre de poids. Mais il existe des acteurs qui ont le physique de l’emploi. Certes, ce ne sont pas des têtes d’affiche (donc le film se vendra plus difficilement), mais ils existent. D’ailleurs, votre histoire n’est-elle pas suffisamment bonne pour se suffire à elle-même et se passer de vedette ? (Ah oui, c’est vrai… le cinéma et le théâtre, tout comme la musique, sont devenu des business avant d’être de l’art mais chhhhhhhhhut, laissez les petits se bercer de quelques illusions).

 

This slideshow requires JavaScript.

Pour L’amour extra large, les producteurs ont été suffisamment intelligents pour faire porter une prothèse à G. Paltrow.

G Paltrow Shallow Hal

Gwyneth Paltrow, aidée de David Smith et Tony Gardner pour mettre son “costume corps” sur le tournage de “L’amour extra large”

Evidemment, la question de l’embauche d’une non-vedette en surpoids et parfaite pour le rôle se pose encore. Si vous avez vu le film, vous me direz qu’en l’occurence, il était plus simple de faire porter une prothèse (aaaargh).

Honnêtement, l’implication de l’acteur dans l’histoire de son personnage et son rendu émotionnel seront mille fois plus intéressant et autrement plus important que son physique, même si celui-ci peut l’aider à remplir le contrat.

Par ailleurs, toujours sur le sujet du physique, un acteur ne devrait pas se montrer aussi soucieux de sa petite personne. Il sert une histoire via un personnage, alors que lui importe ce dont il a l’air ? Ce n’est pas lui qui est regardé, c’est son personnage (faites un effort) ! Tant que le metteur en scène et son équipe de coiffeurs-maquilleurs s’assurent que le personnage est tel qu’il avait été imaginé.

3. Les conditions de tournage
Quid de filmer en extérieur, en pleine nature ? HA ! Nous voici entrés dans le cyclone du gagnant de l’Oscars 2016 du meilleur acteur : Leonardo DiCaprio et son interprétation dans le film Le Revenant. Quand vous avez un décor, naturel ou en studio, et des acteurs en chair et en os avec lesquels jouer, votre travail est « normal » et plus simple que d’avoir à tout imaginer en jouant devant un écran vert. OK, DiCaprio, ainsi que les équipes du film, ont eu à faire face à des températures glaciales et des décors à la hauteur du défi pour lequel ils ont signé… et cela a servi à l’histoire ! Ils ne sont pas les 1ers à devoir affronter la force et les dangers de la nature, sauf qu’ils l’ont fait pour un film, pour un loisir, alors que d’autres ont simplement voulu survivre. Leo, les conditions extrêmes de ce tournage ne m’auraient pas fait voter pour toi. Cependant, tu as depuis longtemps prouvé ton talent tu mérites de rentrer chez toi avec un Oscar 😉

4. Pleurer à la demande
Si pour vous
, être capable de pleurer à la demande est une nécessité pour être un bon acteur, vous oubliez qu’il y a des trucs et astuces pour simuler… c’est tellement plus simple et il est tellement plus sain de garder sa bonne humeur…

5. Talent, travail, succès
Avant-dernier point… il y a le talent, et il y a le travail. Le talent qui se repose sur ses lauriers, auto-satisfait, va très probablement décliner, spécialement face aux nouveaux talents émergents et avides de contrats. Ne prenez jamais les choses pour acquises, jamais. Il y a toujours quelque chose à apprendre.
La célébrité est-elle la définition du succès ? De nos jours, il semblerait que oui. Bien sûr, si vous êtes bankable (que votre nom assure le succès en salle du film ou de la pièce de théâtre), votre visage et votre nom seront omniprésents jusqu’au jour où le public aura eu sa (sur)dose de votre tronche, jusqu’à ce que soit révélé votre comportement d’enfant gâté capricieux dans les coulisses de vos projets (qui vous aura valu une éviction pure et simple des autres projets) ou jusqu’à votre gaffe politique monumentalement déplacée et blessante, qui vous aura fait perdre le soutien du public. Cette version du succès est la plus exposée, la plus difficile à pérenniser.
Le succès, ce peut simplement être d’avoir la chance de toujours travailler, en gardant en tête que des milliers de successeurs sont prêts à tout pour vivre cela. Pour tout passionné qui se respecte, une telle aubaine, c’est de l’or. Si vous ne visez que la célébrité et un compte en banque bien garni, peut-être serait-il intéressant de reconsidérer les options qui s’offrent à vous.

oscars commeaucinemadotcom
6. La reconnaissance
Bien sûr, gagner une récompense tend à représenter la reconnaissance d’un bon -sinon excellent- travail par ses pairs. Rappelez-vous à présent ce que signifie réellement gagner l’une de ces récompenses aujourd’hui (à quelques exceptions près) : un marathon marketing plein de cirage de bottes. Votre jeu d’acteur ? Ca compte un minimum, mais pas forcément toujours autant qu’il le faudrait. La plus belle reconnaissance viendra probablement du public. Cela ne signifie pas pour autant que vous deviendrez ou deviez vous transformer en super-star, mais vous aurez le soutien, l’admiration et le respect en nombre.

Acting-Class-Photo-Edward-Norton


Illustrations kirklandownlibrary.com, commeaucinema.com, rtl.fr, tarulympique.com, azquotes.com, extratv.com, fmbeach.com, cineplex.com, youtube.com (Philadelphia trial scene), actorspeak.com via actorboutique.com, celebrityimages.org

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: