Xcuse my Frenglish

Petit webzine bilingue (ou presque)

Angie – Epilogue (EN & FR)

Angie passed away six months ago now.
Not a week, not a day passes by without my thinking of her.
“Here’s something she’d have liked”, that other stuff reminds me of a huge moment of laughter we once shared… friendship is precious.
As previously written, I learned a couple of important things with Angie…
1-I’ve learned to LIVE in the moment. Oh no, this hasn’t been a super easy lesson. But keeping some hope for projects and let go of past things that hurt you in order to focus on the beauty of what NOW has to offer is just wonderful.
2-People can change… more or less… or let’s say an unknown part of themselves reveals itself.
Thanks Angie, with all my heart…

And on another realistic side, 2015 has been a key year too.
2015 will have been THE year where things start to get in the “reverse” mode, maybe a new phase in life. You know, when it seems you slowly start attending more funerals (4 so far and hopefully no other one) than weddings (1 this past August) or birth celebrations.

This observation leads me to the reality of how fragile life is, how short it is. It also makes you wonder about the sense of it. What are we all here for, living on this planet, at this time in history of Humanity? What for? What is this all about?

the odysseyonline dot com_meaningoflife

I once attended a buddhism study and the Lama who was there told us that like a dream, our lives had an existence but no reality… Oaawww-kkkkaaayyy… you try to live with that now! Put on another level, what IF? What if this was true? What if, like in the Matrix, this reality was not THE reality but A reality. Granted, this is ours, the only one we know… or we think we do – yep, nope, am going too far here, HA! Things are already tough enough not to add fuel to the fire, right?

Anyway, four deaths in the year DO put the question of the sense of life straight in your face. Putting aside the why, what for, how come etc. we are left with some other important questions such as : are we happy with our lives? Are we ok with the way we live it? If not, what should we do to make things change (at least try)? Would we feel “fuller”, happier, more useful? Can we reach our goals without hurting people around?

It seems more and more of us are looking for meaningful things, we want to make a difference, bring a change in the world – positively preferably and all vanity left in the locker room – and our seeking this doesn’t just appear suddenly when we lose someone, which only puts an emphasis on this quest. The work environment, mainly, is one parameter that weighs an aweful lot in the balance of how we feel about our life.

There are several personal development books out there that are pretty helpful for anyone who’s daring enough and ready to change one’s current life to maybe (hopefully) better. Again, everyone has a very personal scale to define what’s good – better – best for oneself.

Life’s obviously way too short to lose time only doing things you don’t like. So ask yourself this: are you happy with your life as it is? Have you found a satisfying balance between pleasure and obligations? What would you change? How could you get there?
Get started…

kweeper dot com


Cela fait six mois qu’Angie nous a quitté. Pas une semaine, pas un jour ne passe sans que je ne pense à elle : voici quelque chose qui lui aurait plu, et là, ce truc nous a valu un moment de rire d’anthologie ! L’amitié est un don précieux.

Comme je l’écrivais précédemment, Angie m’aura appris plusieurs choses importantes, dont voici les deux principales:
1– J’ai appris à vivre l’instant. Ce n’est pas un apprentissage facile pour quiconque est en perpétuelle réflexion, mais conserver de l’espoir pour certains projets et en accepter de se débarrasser des choses du passé qui vous ont fait du mal pour se concentrer sur la beauté de ce que l’instant présent a à offrir est salvateur et libérateur.
2- Les gens peuvent changer… plus ou moins… ou disons qu’une partie inconnue de leur personnalité peut se révéler. Et cela peut les surprendre aussi.
Angie, merci du fond du cœur…

2015 aura été l’année qui marque le début d’une nouvelle ère, celle où les choses semblent aller à contresens. Une nouvelle phase dans la vie sans doute. Vous savez, celle dans laquelle vous entrez en assistant à plus d’enterrements (4 pour moi cette année, et celle-ci n’est pas encore révolue) que de mariages (1 en août dernier) ou de célébrations de naissances.

Cette observation m’amène à la réalité de la fragilité de la vie, à son côté éphémère, mais aussi à son sens. Pourquoi sommes-nous ici, vivants, sur cette terre, dans ces corps, ces lieux, ce moment ? Dans quel but ?

buzz-litteraire point com 43-Le-Sens-De-La-Vie

J’ai participé à une journée d’étude bouddhiste une fois et le Lama qui était présent nous disait que tel un rêve, notre vie reflétait une réalité, mais n’avait pas d’existence. Ooooooo-kkkkkkaaaay… essayez de vivre avec cette idée ! Mais imaginons que ce soit le cas. Et si cela était vrai ? Et si cette réalité n’était pas LA réalité mais simplement UNE réalité. Je vous l’accorde, c’est la seule que nous connaissons… du moins, c’est ce que l’on croit. Mais stop, n’allons pas chercher plus loin, ce serait sans doute aller trop loin et se triturer les méninges à se décrocher la tête !

Bref, quatre décès au cours de l’année vous obligent bien à faire face à la question du sens de la vie, que vous le vouliez ou non. Mettant de côté les questions du pourquoi et du comment, il nous reste d’autres questions toutes aussi importantes telles que : “sommes-nous heureux de nos vies ? sommes-nous satisfaits de la façon dont nous menons nos vies ?” Si l’une des réponses est négative, que nous faudrait-il faire pour changer la donne (ou au moins essayer)? Nous sentirions-nous plus “pleins/entiers”, plus heureux, aurions-nous plus l’impression de servir à quelque chose ? Pouvons-nous atteindre nos objectifs sans blesser les personnes autour de nous ?

Nous sommes de plus en plus en recherche de sens, dans nos vies et dans nos actes. Nous aimerions faire la différence, amener un changement – préférablement positif et en laissant toute vanité au vestiaire. Cette recherche de sens n’apparaît pas soudainement lorsque nous perdons un être cher. Ce triste évènement n’est qu’une emphase de cette quête. Il faut bien reconnaître que notre environnement de travail est un paramètre qui pèse lourd dans notre appréciation de notre vie et de sa qualité.

Il existe de nombreux livres de développement personnel qui peuvent aider tous ceux qui ont suffisamment d’audace (de courage) pour changer leur vie, et qui y sont prêts. Chacun a son propre système d’évaluation de ce qui est bien, meilleur, le mieux pour lui.

La vie est manifestement bien trop courte pour perdre son temps à ne faire que des choses que l’on n’aime pas. Alors posez-vous la question principale : êtes-vous satisfait de votre vie ? Avez-vous trouvé un équilibre entre plaisir et obligation qui vous convient ? Que changeriez-vous ? Comment pourriez-vous y parvenir ?
C’est à vous !

astuces bonheur com


Images : neptuna08.centerblog.net, kweeper.com, theodysseyonline.com, buzz-litteraire.com, astucesbonheur.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on January 17, 2016 by in anglais, english, français, french, Text(e)s and tagged , , , , , , , , .
%d bloggers like this: