Xcuse my Frenglish

Petit webzine bilingue (ou presque)

Noa (Achinoam Nini – FR & EN)

NOA ohpenproductiondotcomCe n’est pas vraiment un portrait que je vous propose ici, mais j’aimerais rendre un petit hommage à une personne aux qualités rares; partager avec vous l’humanité et la gentillesse d’une femme et artiste d’exception à travers mon expérience personnelle.

Noa, (Achinoam Nini) est certes une chanteuse de grand talent, dotée d’une voix extraordinaire, chaude et puissante, mais c’est aussi une femme & mère engagée pour la paix, généreuse, humble et d’une grande humanité. Mon expérience vous le prouvera si vous osez en douter. Elle a chanté avec les plus grands, des ténors classiques aux stars de la pop internationale (Sting). Ce qui est moins connu, c’est qu’elle tient un blog (en anglais)… Je vous invite à la lire.

Lorsque j’étais au lycée, j’ai intégré une chorale, souvent appelée ensemble vocal. Cependant, pour tous ceux qui pensaient que cette appellation était pompeuse, il faut bien avouer que la qualité des interprétations et la complexité des harmonisations (la plupart du temps – parfois ces harmonisations étaient périlleuses), ajoutées à l’engouement des jeunes interprètes qui se livraient également à des chorégraphies donnait une légitimité au titre d’ensemble vocal. Avec ce groupe, j’ai participé à de nombreux festivals entre France et Québec, nous avons enregistré un CD et avons fait des concerts autant dans les rues que dans des salles. J’ai passé des moments magnifiques au sein de ce groupe, dont le chef de file était un vrai leader charismatique et talentueux. Le groupe a changé, ses objectifs aussi. J’étais entrée en fac. C’était la fin de l’aventure musicale. Et pourtant…

Je ne sais plus comment j’ai été amenée à découvrir Noa, mais j’ai vite eu tous ses albums, dont certains en importation directe de son pays. Son passage à l’excellente émission Taratata a conforté ce que je devinais d’elle : c’est une personne adorable et humble, pleine d’humour et engagée.

Nos allons passer quelques détails et arriver à la semaine qui précède le concert de Noa à St Avold (moselle). Ce qu’elle ne pouvait pas savoir, c’est l’hostilité des membres du groupe à mon égard, due à l’ignorance de la raison de ma présence. J’avais quitté le groupe environ un an auparavant mais le chef de chœur ne leur avait pas expliqué que s’ils étaient là ce jour précis, prêts à monter sur scène avec cette vedette internationale, c’était aussi (surtout ?) parce que je m’étais engagée de tout mon être pour que cela se fasse. La personne qui avait réussi à entrer en contact avec elle et son entourage avait le droit d’être présente et de participer au concert. Noa avait effectivement accepté d’accueillir notre chorale sur scène, afin de partager trois titres.

Le jour du concert. Répétition de la chorale seule : les yeux interrogateurs se posent sur moi. Manifestement, trois membres de la chorale savent pourquoi je suis présente et me remercient. Je commence à comprendre que les autres ne savent pas pourquoi je suis présente. Nous rejoignons ensuite Noa sur scène pour une répétition avec elle, tout se passe bien, puis elle demande “Où est Stella ?” et là, stupéfaction. Je m’étais mise un peu en retrait puis lève la main. Avec un immense sourire, elle vient vers moi et me fait un hug. Nous parlons alors que le groupe s’éloigne lentement. Un journaliste l’attend et je m’apprête à partir. Et là, incroyable : le journaliste venu interviewer Noa ne parle pas anglais !!! Dément ! Ok donc comme souvent, je propose mon aide, acceptée avec soulagement par l’intéressé. Ceci terminé, je retourne auprès du groupe et là, l’hermétisme total. Incompréhension et jalousie ont érigé une forteresse. Ok tant pis, j’irai me maquiller dans ma voiture.

J’ai fini par apprendre que cinq choristes et le chef de cœur étaient partis à la rencontre de Noa dans la semaine précédent le concert à St Avold, pour une forme de répétition de réglage. Il m’est d’avis qu’elle a du se demander où j’étais et très honnêtement, qu’ils y soient allés sans m’inviter était pour le moins déloyal et injuste.

Un soupçon de colère et d’envie de réclamer justice auprès du chef de cœur plus tard, je prends place pour profiter du spectacle de Noa, en tentant de laisser ce ressentiment de côté. Une petite choriste, pensant bien faire, vient me dire que “ça jazze” sur moi. La belle affaire.

Arrive le moment où nous rejoignons Noa sur scène. En préambule à notre partage musical et sans que je m’y attende, elle me fait venir au micro pour expliquer le cheminement qui a précédé cet évènement, cette rencontre. Le visage du chef de cœur est décomposé et teinté de colère (ou de jalousie). 99% des autres chanteurs me fusillent du regard. Inutile de dire qu’à la fin du concert, le nombre de personnes membres du groupe à m’avoir salué se comptait sur les doigts d’une main.

Noa, je vous serai à jamais reconnaissante d’avoir été aussi adorable, humaine et juste à mon égard. MERCI du fond du cœur pour ce petit moment tout simple et totalement inattendu par lequel vous m’avez finalement rendu justice. Ce soir là, grâce à vous, les autres choristes ont enfin compris la légitimité de ma présence sur scène. Merci aussi d’avoir eu la délicatesse de répondre aux correspondances qui ont suivi. Vous êtes réellement une femme intègre et ouverte sur le monde. Un bel exemple pour toutes ces divas aux demandes extravagantes ! Shalom !

Je tiens à préciser que je ne souhaite pas juger mes compagnons de chorale, avec lesquels j’ai passé de jolis moments. Nous étions jeunes et la sagesse demande que nous prenions quelques années. Mon seul but ici est de vous prouver que certaines stars peuvent avoir gardé les pieds sur terre, être super humains, authentiques, et que les choses peuvent naturellement rentrer dans l’ordre. Cependant, j’avoue avoir été honorée et avoir eu de la chance.

Vous pouvez suivre Noa sur Twitter (@noathebird), Facebook (elle a une page officielle en français), sur son blog et retrouver ses albums sur les plateformes légales de téléchargement. Envie de vidéos ? Rendez-vous sur DailyMotion et YouTube !


 

Noa journal laterrasseIt’s more a little tribute than a real portrait that I’m about to deliver here. This singer has rare human qualities and is breathing kindness and committment. Not only is she a tremendous artist, she also is a remarquable woman, and I’d like to share my own experience with you now.

Yes, Noa (Achinoam Nini) is an incredibly talented singer, with an extraordinary warm and powerful voice, but she also is a woman & mother committed for peace, generous, humble and with a lot of humanity. My experience will prove it if you doubt it.
She sang with incredible classic tenors and international pop stars –including Sting. Now little do people know that she also writes a blog (in English).

Back in high school, I joined a choir, which was often called vocal ensemble. However, for all of those who would think this name would be pompous, I must admit that the quality of the interpretations and the complexity of the harmonizings (do we call these this way??? Anyway, they were often quite hazardous), added to the keen interest of the young performers gave some legitimacy to the words vocal ensemble. With this group, we recorded an album, took part to festivals in France and Québec, gave concerts in streets as well as in concert halls. I’ve lived amazing moments with this band, whose leader was very talented and charismatic. Then the group changed, and so did its goals. I entered college. It was the end of the musical adventure for me. However…

I can’t remember how I got to discover Noa, but I quickly got all her albums, some of which imported. She went to the excellent live music tv show Taratata and it comfirmed what I suspected : she was adorable and humble, with quite a good sense of humour.

Ok let’s pass on some details and speed up to the week prior to Noa’s concert in St Avold (Mosel). What she couldn’t know is the hostility of the group members’ towards me, consequence of their ignoring the reason of my being there. I had left the group for about a year and the leader hadn’t explain to its current members that their being there at this time, in this place, about to sing with an international star was also (mainly?) because I gave all my heart and soul for it to happen. The one who did her best to make a dream come true, the one who got in touch with the singer and her professional entourage had the right to be there & be part of the event. Indeed, Noa did agree with welcoming our choir on stage in order to sing three songs together with her.

Concert day. Rehearsal of the choir : dozens of questioning eyes on me. Obviously, three members know why I’m here and they thank me. This is when I started to understand that none of the others had this info. We join Noa on stage for a rehearsal with her. All goes well and then she asks “were is Stella?” – wait – what?  I was standing back from the group but raised my hand. With a huge smile, she comes towards me and hugs me. As the group leaves the stage, we keep on talking. She is incredibly nice and friendly. A journalist was waiting to interview her and guess what? He did not speak a word of english! Isn’t this crazy? Ok, as often, I offer my help, which the journalist accepts with relief. Afterwards, am going back to the group. They closed all possible communication ways and built a fortress with bricks of jealousy and lack of understanding. Ok, will go put make up on in my car.

I ended up learning that five choirists and the leader went to meet Noa during the week before her concert in St Avold, for -let’s call it so- a “setting” rehearsal. Am pretty sure she asked were I was and honeslty, I feel their going without me incredibly unfair.

I took place in the concert hall to enjoy Noa’s show, trying to forget that I was a bit upset and to leave the claim for justice aside. A little choirist comes to tell me that things are being said on me. Big deal!

Then came the moment we all had been waiting for. We join Noa on stage. Before our sharing a unique moment of music all together, and without any warning, she invites me to her microphone to explain how we met and how everything happened. You should have seen the expression on the leader’s face, falling and tainted with anger (or jealousy). 99% of the little singers were killing me with their eyes. Despite the explanation, you could count on your hands the number of choir members who did tell me goodbye after the show.

Noa, I’ll be thankful forever for your having been such a heartful person, so human and fair with me. There was no way for you to have known what was going on. From the bottom of my heart THANK YOU. By this simple little gesture, totally out of the blue, you put things back into place. On that evening, thanks to you, the other choirists got to understand why my being there was so well-founded. THANK YOU also to have had the kindness to answer to the following correspondance. You are truly marvelous, unique and open to the wolrd. What a great model you are for all these divas with extavagant requests! Shalom!

Please note that I am not willing to judge the people I’ve had a great time with. We were young and wisdom comes with age. My only goal here is to show you that some music stars can be super human and genuine, and that sometimes, things are naturally put back into the place they belong. But I admit it, I’ve been lucky and blessed.

I’ve found this nice interview of Noa, which will tell you more about her.

You can follow Noa on Twitter (@noathebird), Facebook (official pages), on her blog  and get all her albums online. Want to see some muci videos? You’ll find them on DailyMotion and YouTube !

(pictures ohpenproduction.com and Ronen Akermanvia journal-laterrasse.fr)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: