Xcuse my Frenglish

Petit webzine bilingue (ou presque)

Angie (Part 4 EN & FR)

carte_fee_mariee_delphine_gache_-_cpr009 legendyadotcomAngie’s wedding was great! She was beautiful in her dress and her wig was barely noticeable. The only thing that was blowing you away was the love and joy the newly weds were feeling. She had made the room decoration herself and let me tell you that this had been quite of a workload: the statues, roman columns and table ornaments were all made out of carton! The woman is incredible. Too tired to stand on a table for the traditional garter, her husband did it! How funny this was! AMAZING! So innovative! That aside, Angie danced and had fun until close to 5 am, nous mettant une raclée monumentale en terme de capacité à tenir debout.

The 1st treatment worked and reduced the tumor on the pancreas, as well as about sixty per cent of the mestastasis on the liver. YEAY! Exciting! She’d kick this fuckin’ stuff out!

Next thing you know, the drugs stopped working and another treatment had been given a try.
Unresponsive, another one was set up. Nothing went better. A new tumor on the liver. That was getting worse.
I saw her for her birthday. She had lost such a huge amount of weight (and pretty much all her hair) that she was barely recognizable. However she was still holding on and laughing.

Shortly afterwards, as no treatment was working, only the pain was taken care of. She entered the oncology service of a reknwown teaching hospital. Together with my best friend, we went to visit her. We all laughed together and she was doing pretty well, all circumstances considered, trusting for a place to be available in Paris sometimes soon. Her room was pretty close to the helicopter landing area and I couldn’t help thinking: “give her a place in Paris and put her in one of these helicopters”.

It finally happened, she had been “given” a place in this clinical research program, yet was too weak to be transported there. So she was admitted to the palliative care unit of a military hospital, closer to her friends and family than the teaching hospital. Officially, she was supposed to pile up as much strength as possible so she could be transfered to the hospital around Paris (again, what about a helicopter transfer, huh?). Her condition was getting worse. She was barely awoken when I went to pay her a first visit in that place, too weak to keep her eyes open.

I’d come to visit her again soon

(Final part coming soon – pic is a card from legendya.com)


Fantasy-Fairy-Wedding-Cake-Topper-weddingcollectiblesdotcomLe mariage d’Angie était incroyable ! Elle était radieuse dans sa robe et on n’aurait pas été en mesure de dire que ses cheveux étaient en fait une perruque. La seule chose qui vous éblouissait totalement était le bonheur et l’amour que les futurs mariés ressentaient alors. Angie avait façonné toutes les décorations de la salle de ses propres mains et quel travail ! Les statues, décorations murales, sur tables et autres colonnes romaines étaient toutes de son fait et en carton. Impressionnant. Trop fatiguée pour se prêter à la traditionnelle jarretière, qui l’aurait obligée à se tenir sur une table assez longtemps, c’est son mari qui s’y est collé ! Que c’était amusant et original ! Tout simplement génial ! Angie a fait la fête jusqu’à près de cinq heures du matin, nous mettant à tous une raclée monumentale en terme de capacité à faire la fête.

Le premier traitement mis en place portait ses premiers fruits : la tumeur sur le pancréas diminuait et soixante pour cent des métastases sur le foie avaient disparu. Elle allait mettre la maladie au tapis !

Puis l’efficacité de ce traitement a décliné. Un nouveau protocole de soins a été tenté, puis un second. En vain, puisqu’une nouvelle tumeur était apparue sur son foie. Il restait une chose à tenter : participer à la phase expérimentale d’un tout nouveau traitement, dans un hôpital près de Paris.

Je suis allée lui rendre visite chez elle pour son anniversaire. Elle avait perdu tellement de poids qu’elle était quasi méconnaissable. Mais elle tenait bon et nous avons encore ri ensemble.

Aucun traitement curatif ne daignant plus faire d’effet positif, le corps médical allait s’atteler à prendre en charge sa douleur, en attendant qu’une place soit disponible pour elle à Paris. Elle intégra le service d’oncologie d’un hôpital universitaire local. Je suis allée lui rendre visite avec ma meilleure amie. Nous avons passé un bon moment, avons ri, comme d’habitude. Sa chambre était située près de la piste réservée aux hélicoptères et je ne me disais qu’il lui fallait une place à Paris et qu’elle devait avoir un baptême d’hélico à l’occasion de son transfert.

Finalement c’est arrivé, une place l’attendait à Paris ! Trop faible pour être transportée aussi loin, elle a été transférée dans le service de soins palliatifs de l’hôpital militaire qui était plus proche de ses amis et de sa famille. Officiellement, son objectif était de reprendre des forces pour pouvoir aller à Paris. Là encore, je m’énervais et ne comprenais pas que le transfert aérien ne soit pas envisagé. Son état empirait. Elle n’avait que de petits moments de conscience lors de ma visite, peinant à garder ses yeux ouverts.

Mais je reviendrais encore la voir…

just married pinterest

(dernière partie très prochainement – image: “cake topper” de weddingcollectibles.com)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: