Xcuse my Frenglish

Petit webzine bilingue (ou presque)

Knock knock (EN & FR)

Knock Knock EN poster
Knock Knock EN poster

Erotic thriller directed by Eli Roth, written by Eli Roth, Nicolas Lopez& Guillermo Amoedo, on a story by Anthony Overman & Michael Ronald Ross; starring Keanu Reeves, Lorenza Izza, Ana de Armas

I don’t feel like going to watch that movie,I don’t feel like going to watch that movie, I don’t feel like going to watch that movie… Yet I know that to figure out if the story is decent or not, I should go watch it…

Should I have a press card, maybe I’d have been given a free ticket for it, to attend a PR screening. But am not. And unfortunately, life brings me other priorities that request my financial investment.

Watch the trailer. (VIEWERS DISCRETION IS ADVISED – guess the film may have been PG13 rated??)
It looks like a film for late teenagers – boys mainly. Hot chicks and sex? Yep! Meant for guys… from the trailer, way not enough sensuality that would talk to women. Keanu Reeves for the ladies? Well he’s growing old wonderfully well, but that story is not a reason good enough to have me go watch it and him.

Hey Keanu? What went through your mind when you said yes to that project? I don’t get it. Is it one of the projects you have to take because of taxes or to support charity causes? What’s the challenge for you in Knock Knock? Exposed sex scenes? Noooooo, you had some in the Matrix (Neo and Trinity), just to mention that one. So what? Am really surprised by your choice in playing in that film. You had made such interesting choices before, from much ado about nothing until John Wick, not to mention the matrix, speed, 47 ronin and your directorial debut with the man of tai chi.

Knock knock’s plot? Not exactly mind blowing… the kind of story that students in fresh year could come up with! Missing depth and newness. Oh come on fellows! You know it’s true. Stop “pleasing yourselves” on your bed… (oh you know I could’ve written way worse) You were simply high when thinking you were writing a master piece, and thought that sex + revenge + hot chicks + Keanu Reeves would give you a blockbuster hit movie. Well is there anything new in the way to tell the story? In the story itself? Doesn’t seem so.

I’d love to say good things about the film, now I’d have to see it. If most of the interest of Knock Knock is in its trailers, then no thanks, I’ll have to pass… or send me the DVD. Better give the 10€ the place would have costed me to medical research instead. Better use of the money.

Update
I finally (payed and) watched this film on VoD. Disappointing, even if I watched it with a “let’s see what the story can bring” mind. Thankfully, I did not spend an entire afternoon driving to a theater and pay an over-priced seat! This film is like a puzzle missing some pieces and that’s lame. Without these pieces, this film is missing a smart stretch. Keanu offers a nice performance, so do Ana and Lorenza but from the beginning to the finale via the direction and aesthetics, it’s unfinished business and smells (yes, smells) like a drunk teenager’s wild dream turned to nightmare.


Thriller érotique réalisé par Eli Roth, scénario de Eli Roth, Nicolas Lopez & Guillermo Amoedo sur une histoire de Anthony Overman & Michael Ronald Ross; avec Keanu Reeves, Lorenza Izza, Ana de Armas

KNOCK+KNOCK

Affiche FR du film Knock Knock

Je n’ai pas envie d’aller voir ce film, je n’ai pas envie d’aller voir ce film, je n’ai pas envie d’aller voir ce film… Et pourtant je sais bien que pour pouvoir décemment juger de la qualité de cette histoire, il me faudrait aller le voir…

Si j’avais une carte de presse, j’aurais eu une place gratuite lors d’une séance de projection presse. Mais voilà, je n’en ai pas et la vie m’impose d’autres priorités financières.

A voir la bande annonce VF (Avertissement ! Lors de sa sortie en salle, le film était déconseillé aux moins de 12 ans), le film semble s’adresser aux adolescents mâles attardés. Des nanas bien roulées et du sexe ? CQFD. Pas assez de cette sensualité qui parlerait plus aux femmes. Quoi ? On a Keanu Reeves ? S’il vieillit merveilleusement bien, ce film n’est pas une raison suffisante pour m’amener au cinéma.

D’ailleurs… Keanu, que vous est donc passé par la tête lorsque vous avez accepté de participer à ce projet ? Je ne comprends pas. Est-ce là un de ces projets nécessaires au paiement de certaines factures ou pour soutenir une cause charitable ? Quel est votre défi dans Knock Knock ? Des scènes de sexe ? Impossible. Vous avez déjà donné… Vous rappelez-vous la scène entre Neo et Trinity (pour ne mentionner que celle-ci) ? Alors quoi ? Je suis vraiment très surprise, d’autant que vos choix précédents étaient plutôt intéressants, de Beaucoup de bruit pour rien à John Wick en passant par Matrix, Speed, 47 Ronin et votre première réalisation The man of Tai Chi.

L’intrigue de Knock knock ? Pas exactement ce que l’on pourrait qualifier d’extraordinaire ! Juste le genre d’histoire que des étudiants en première année auraient pu imaginer, avec tous les clichés possibles, manquant cruellement de profondeur et de nouveauté. Arrêtez de geindre les gars, vous savez que c’est vrai. Arrêtez de vous asticoter sur votre lit… Vous planiez totalement lorsque vous pensiez écrire un chef d’œuvre, misant sur le fait qu’avoir des bombes féminines + Keanu Reeves + du sexe + une histoire de vengeance vous fasse accoucher d’un succès assuré au box-office. Proposez-vous quelque nouveauté ou originalité que ce soit dans la façon de raconter l’histoire ou dans l’histoire elle-même ? On ne dirait pas.

J’aimerais vraiment dire des trucs sympas sur ce film, mais il faudrait que je le voie pour trouver ce positif qui manque. Si l’intérêt principal de Knock Knock est visible dans ses bandes annonces, alors non merci, je passe l’achat de la place de ciné. Envoyez-moi le DVD plutôt. Ces 10€ de la place de ciné, je vais préférer les donner à la recherche médicale… ce sera mieux employé pour le coup.

Mise à jour
J’ai fait l’effort de payer pour visionner ce film en VàD… et je suis bien heureuse de ne pas avoir perdu un après-midi à me rendre dans un cinéma puis payer une place plein pot (puisque les places de ciné sont devenues hors de prix). Pourtant, je me suis conditionnée à le regarder l’esprit ouvert, prête à recevoir ce qu’il avait à proposer. Franchement, il manque des pièces au puzzle proposé par le film et ce gros défaut laisse un goût amer de travail non terminé qui aurait apporté la touche de malice intelligente qui manque. Les performances des acteurs ne sont pas en cause, mais du début à la fin en passant par l’esthétique, ce film a raté son coup et n’est que digne d’un rêve devenu cauchemar, fait par un ado hautement alcoolisé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on October 9, 2015 by in albums & Co/Cie and tagged , , , .
%d bloggers like this: