Xcuse my Frenglish

Petit webzine bilingue (ou presque)

Angie (part 1) (EN & FR)

11011311

The phone rang.

She was calling me to keep me posted.

Not a word, just some foggy silence.

“Angie?”

Sobs in her voice as she tried to speak.

“Oh no…”

I had to stop a sob myself and despite this effort, some tears went out, discreetly.

A wave of shock and disbelief.

This cannot be happening, not now, not to her.

“Angie, listen, wait until you hear a 2nd opinion. Of course you’re allowed to freak out and feel dizzy, you’re allowed being scared, but death isn’t the only possible ending to this! If you feel like letting yourself drown until you hit the bottom of the pool, go ahead. Once down there, kick the floor and be ready to go back up. I’ll be swimming next to you and handing you the oxygen you’ll need and the pole to hold on to so you can reach the surface again. If you get too comfy down there, I’ll make what it takes to have you swim back up again. You’re not alone… Ok this is your fight, but we’re all around you to support you and help you with our energy, registered? What’s your blood type?
-O positive
– Me too! If doctors agree, I could give you a piece of my liver! Am sure this is possible…
-…
-Ok what are the visiting hours and what’s your room number?”…

I was on my way.

Angie had been admitted to the hospital 24hrs before, in the middle of the night, with severe abdominal pains. They kept her on a stretcher with nothing else but paracetamol. Awesome! Wonder why you are called an “emergency service”!

If that’s all you’re getting when you suffer from excruciating pain and the so-called “Doctors or MD” have no other plan, WOW! We’re all doctors too! Too bad we don’t get their pay check…

A good six hours later, Angie finally got an ultrasound scan, which revealed a 2,4 inch abnormality – a growth- on her pancreas. A PET scan later, metastases were also revealed on the liver. Stade 4: this aweful thing is everywhere in the body.

Unbelievable.

Angie is only 36 years old. She is a dedicated teacher, about to get married with an adorable, truly caring & loving man. She lost her father when we were at university and her mother died earlier this year of a cancer. Cancer… sly enemy.
So Angie took tests to figure out if yes or no she was carrying this gene that makes you more prone to develop a cancer. Considered the test results, she started being followed closely. She was still “clean” last year. So WTF?

I started to think she’d been cursed. She’s always had to fight in her life, for so many things, and now that she’s about to touch happiness, life tries to take this away from her? NO WAY, I disagree, nope, won’t let this happen. She’s been willing to have a child for so long and nothing worked, guess nature had some wicked plans for her, somehow… Now if she’s got to undergo chemotherapy, it’ll impact even more her chances to conceive. Hope that IF she needs chemotherapy, the medical team will consider her youth and puncture some ovums.

Of all my friends, some are desperately willing to become mothers and carry their own babies, live the full adventure. They would be amazing mothers and their life partners would be just awesome dads. So why is nature so picky on good people? Why some international-class-dumbasses are being granted this favor? Poor kids. Or maybe poor world? Hope that the academic education will bring more to this kid than what his parents will ever be able to. Don’t get me wrong, they are probably “sort of” nice, but their own education would need to be cleaned up. Ok not the topic right now.

Back to Angie, my incredibly blue-eyed Angie.

She may not know it but her eyes turn a little green when she cries.

(part 2 coming soon)


11011311

La sonnerie du téléphone rententi.

Elle m’appelait pour me tenir au courant.

Pas un mot, juste un silence lourd.

“Angie?”

Des sanglots étouffèrent sa voix alors qu’elle tentait de parler.

“Oh non…”

J’ai du réfréner un sanglot moi-même et malgré cet effort, quelques larmes se frayèrent un chemin sur ma joue.

Une vague de choc et d’incrédulité m’emportait.

Cela ne peut être en train de se produire, pas maintenant, pas à elle.

“Angie, écoute, attends d’avoir une seconde opinion. Bien sûr que tu as le droit de flipper et de ressentir un immense vertige, tu as le droit d’avoir peur mais la mort n’est pas la seule issue ! Si tu as envie de te laisser couler jusqu’à toucher le fond de la piscine, fais-le mais une fois arrivée au fond, donnes-y un coup de pied et sois prête à remonter. Je nagerai à tes côtés et te tendrai l’oxygène et la barre à laquelle t’accrocher pour remonter à la surface. Si je sens que tu prends trop tes aises là en bas, je ferai ce qu’il faut pour que vises la rive à nouveau. Ok c’est ta bataille, mais on est tous là pour te soutenir et t’aider avec notre énergie, compris ? Quel est ton groupe sanguin ?
-O positif
-Comme moi ! Si les docteurs étaient d’accord, je pourrais te donner une partie de mon foie, je suis sûre que c’est possible…
-…
-Ok quels sont les horaires de visite et ton numéro de chambre ?”

Je me mis en route.

Angie était admise vingt-quatre heures plus tôt à l’hôpital, au milieu de la nuit.

Elle souffrait de sévères douleurs abdominales. Ils l’ont gardée sur un brancard avec simplement du paracétamol. Génial ! On se demande pourquoi on vous appelle un “service d’urgences ! ”

Si un anti-douleur est tout ce que vous recevez quand vous souffrez intensément et que les soi-disant “médecins” n’ont rien d’autre dans leurs trousses, WOW ! Alors nous sommes tous médecins ! Dommage que nous n’ayons pas aussi leurs salaires…

Facilement six heures plus tard, Angie a eu droit à une échographie de la zone, qui a révélé une masse anormale de près de six centimètres sur son pancréas. Un scanner TEP allait à son tour révéler des métastases sur le foie. Stade 4 : la chose abominable est partout dans son corps.

Incroyable.

Angie n’a que 36 ans. Institutrice dévouée, elle est sur le point de se marier avec un homme réellement adorable et aimant.

Elle a perdu son père alors que nous étions à la fac et sa mère a été emportée par une récidive de cancer au début de l’année. Le cancer… ennemi sournois. Quand la maladie de sa mère a refait surface, Angie avait décidé de passer des tests, afin de déterminer si elle était ou non porteuse de ce fameux gène qui prédisposerait à l’apparition de cancers. A la vue des résultats, elle a commencé à être suivie régulièrement. L’année dernière, elle n’avait rien. Alors c’est quoi ce bordel ?

J’ai commence à me dire qu’elle était sous le coup d’un mauvais sort. Elle a tant eu à se battre dans sa vie, pour tant de choses, et maintenant qu’elle touche au bonheur, la vie tente de l’emmener au loin ? HORS DE QUESTION, je ne suis pas d’accord, non, je ne peux laisser cela se produire. Elle avait toujours tant eu envie d’être mère et jusqu’à présent, ce vœu ne s’était pas réalisé ; il faut croire que la nature avait des plans plus vicieux pour elle. Si elle passe par la case chimiothérapie, cela réduira sinon annihilera sa possibilité de concevoir. J’espère que SI ce type de traitement est envisagé, l’équipe médicale prendra en considération son âge et ponctionnera quelques ovules.

De toutes mes amies, certaines désespèrent de devenir mères et de porter leur progéniture, vivre l’aventure de A à Z. Elles seraient des mères fabuleuses et leurs compagnons de merveilleux pères ; alors pourquoi la nature se montre-t-elle si difficile avec les bonnes gens ? Pourquoi les imbéciles de classe internationale se voient accorder la faveur de l’enfantement et de la parenté ? Pauvres gosses… ou pauvre monde ? OK, c’est pas le sujet du jour.

Retour à Angie, avec ses incroyables yeux bleus.
Elle ne le sait peut-être pas, mais ses yeux virent au vert quand elle pleure.

(à suivre : une deuxième partie)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on August 15, 2015 by in anglais, english, français, french, Text(e)s and tagged , .
%d bloggers like this: